Faites le bon choix en lisant notre guide pour choisir vos enceintes, ampli, streamer, platine, écran, vidéoprojecteur, convertisseur, lecteur,TV...

Choisir votre ampli 

Mobiles

L'amplificateur comme pour les enceintes audio est un des maillons les plus important et ne va pas l'un sans l'autre. En effet, l'association enceinte / amplificateur est primordiale. Il faudra faire attention à différents paramètres  afin de bien «driver» vos enceintes :

° Puissance qui sera défini par le rendement

° Ampérage taille des HP de vos enceintes

° Facteur d'amortissement capacité d’un amplificateur à contrôler la charge qui lui est associée

° Temps de monté  correspond à la capacité d'un amplificateur à reproduire correctement les sons impulsionnels. Si ce temps de montée est élevé, le son sera écrasé et manquera de dynamique

 Le rôle de l'amplificateur est d'amplifier le son en provenance d'une source (streamer, vinyle, CD...) sans le déformer pour un rendu fidèle et qualitatif afin de l'envoyer vers les enceintes.

Il existe plusieurs type de construction :(Ces classes sont définies par la relation entre la forme du signal d’entrée et celle du signal de sortie et par la durée pendant laquelle un composant actif est utilisé lors de l’amplification d’un signal )

° Classe A : Chaque transistor (ou tube) fonctionne 100 % du temps et traite 100 % du signal. L'absence de commutation entre les alternances positives et négatives évite la distorsion harmonique associée. Le faible rendement de cette topologie est réservé à des étages de puissances modérées.


° Classe B : Le circuit classe B utilise au minimum 2 transistors en « push-pull » symétrique : Un composant traite l'alternance positive, l'autre l'alternance négative du signal. Le rendement est meilleur qu'en classe A. La non-linéarité du fonctionnement au passage de l'alternance positive vers l'alternance négative introduit une distorsion harmonique plus importante.


° Classe AB : fonctionne comme un Classe A à faible puissance (augmentation du temps de conduction des transistors) et bascule sur le fonctionnement de Classe B à des puissances plus élevées. Cela permet une absence de distorsion lorsque le signal est faible. Lorsque le signal est important la distorsion est présente mais masquée par l’amplitude du signal, en conservant l’avantage du rendement. C’est une classe très courante en hi-fi et en sonorisation.


° Classe D : utilisé surtout lorsque les éléments actifs de puissance fonctionnent en régime bloqué ou saturé, son principe de fonctionnement est différent : les composants actifs de puissance génèrent un signal rectangulaire de fréquence élevée par rapport au signal d’entrée et dont le rapport cyclique est proportionnel au signal à amplifier (modulation de largeur d'impulsion). En fait, l'ampli classe D fonctionne un peu comme un hacheur, en tout ou rien. La valeur de sortie possède donc soit la valeur maximum, soit 0V. La puissance moyenne représente le signal audio. Il suffit de mettre un filtre passif passe-bas pour enlever les hautes fréquences. Le problème est que la commutation, pour être inaudible, doit se faire au-dessus de 20 kHz.

 

Deux choix d'utilisation sont possibles :

 

° Utilisation Hi-Fi :

Selon ses besoins vous aurez le choix soit d'un amplificateur intégré avec ou sans fonction DAC/Réseau ou un préamplificateur couplé à un bloc de puissance.  Certain amplificateur possède une entrée phono (preamp phono intégré) mais ce n'est pas une généralité et la plupart on une entrée MM.

 

° Utilisation Home-Cinema :

Le choix  se fera selon le nombre d'enceinte que vous voulez avoir 5/7/9/11.... et combien de sources vous possédez.

 

Bien entendu vous pouvez avoir un double système, la seule condition sera que votre amplificateur A/V possède un FRONT OUT afin que le signal des enceinte D/G soit renvoyer vers votre amplificateur Hi-Fi (opter pour un ampli hi-fi possédant la fonction Bypass afin d'éviter le double réglage du volume sonore). Il restera à paramétrer dans votre amplificateur A/V  à bien régler manuellement le niveau de chaque canal, en écoutant le bruit rose ou avec un sonomètre.